enfr
Accueil / SPECTACLES / [Critique] « Tout va bien ! » : Anne Roumanoff fidèle à elle-même
Tout va bien ! d'Anne Roumanoff affiche one-woman-show

[Critique] « Tout va bien ! » : Anne Roumanoff fidèle à elle-même

Une Anne Roumanoff nourrie de l’actualité de 2018, ça donne quoi ? Bulles de Culture s’était installé sur un des sièges du Théâtre Royal de Mons (Belgique) pour le vérifier. Notre avis et critique du spectacle Tout va bien !, sa nouvelle création.

Synopsis :

Anne Roumanoff tire à boulets rouges sur le nouveau gouvernement des Français pour un spectacle qui tourne beaucoup, comme le précédent, autour de l’amour.

Anne Roumanoff : Tout va bien ! dans le « Tout va mal ! »

C’est ce qu’annonce d’emblée l’humoriste Anne Roumanoff en montant sur scène pour ce nouveau spectacle actuellement au Casino de Paris : « Si j’avais intitulé ça ‘Tout va mal !’, j’aurais eu beaucoup moins de gens devant moi ». La crise, la crise, la crise. Elle a bon dos, la crise. Mais en utilisant celle-ci à toutes les sauces dans des sketchs qu’elle refourgue parfois au public en les transformant d’une année à l’autre — on n’échappe par exemple pas à un Radio bistrot pourtant avant tout destiné à Michel Drucker et ses Vivement dimanche —, l’humoriste continue de faire mouche. Sans doute parce que son public vient à chaque fois chercher une dose de prise de conscience.

Emmanuel Macron, sa nouvelle cible

Tout va bien ! d'Anne Roumanoff photo spectacle humour
© Ingrid Mareski

Durant les 1h20 de son one-woman-show Tout va bien !, la comédienne Anne Roumanoff tape souvent juste et frappe fort sur le président de la République Emmanuel Macron, même quand elle évoque l’humour de 2019 trop baigné dans le politiquement correct — « Oui, Coluche et Desproges étaient bons dans ce qu’ils faisaient et beaucoup les regrettent mais c’était il y a 40 ans. Il y a 40 ans, Macron était encore dans le ventre de sa mère. Qui a dit que maintenant il vivait avec sa mère ?! QUI ? ». Le public se régale et lui réserve énormément d’applaudissements en plein milieu des sketchs.

L’humoriste impressionne et semble ne pas se lasser de son métier. Elle a travaillé ses textes et se révèle très talentueuse en « coach de vie » quand elle prend le public à parti pour exiger de lui qu’il cesse les blagues sexistes, misogynes, homophobes, religieuses et xénophobes, tout en rappelant la définition des mots. Le rire est à son comble lorsqu’elle demande à un spectateur de quitter la salle car il a classé « les Noirs » dans les religions.

Divorcée et Tinder(isée)

Même si le spectacle Tout va bien ! s’enlise à un moment — surtout quand le personnage de « Bernadette » (Bulles de Culture ne connaît pas son prénom, pas même Anne Roumanoff, alors on va l’appeler « Bernadette », la femme de Jean-Claude le boucher) déboule sur scène pour parler de ses e-mails — et frôle la répétition, ce cru 2019 est bon et passe pour un anti-morose.

Les sketchs sont toujours enveloppés de rouge bien que cette identité visuelle n’est plus reprise que sur ses chaussures. Anne Roumanoff a en effet décidé de changer et ce serait grâce à son divorce, confie-t-elle sur scène. Du coup, les applications de rencontre l’ont savoureusement inspirée (« Epicurien recherche veut plutôt dire en sous-titre Alcoolique recherche »). Peut-être trouvera-t-elle son nouveau compagnon chez les Gilets jaunes dont elle parle aussi dans ce nouveau spectacle. Serait-ce en guise de soutien ? Nous pensons en tout cas que la comédienne fait aussi part de ses sensibilités politiques à travers ses sketchs.

Visiblement ravie du retour final du public montois sur le spectacle Tout va bien ! — ainsi que de celui en France, comme elle nous le confiait il y a quelques jours — Anne Roumanoff en a profité pour rendre hommage, aux bords des larmes, à Jean-Pierre Friche, son attaché de presse belge décédé inopinément le mardi 15 janvier 2019. Un attaché de presse qui avait invité Bulles de Culture à venir découvrir le spectacle.

En savoir plus :

  • Tout va bien !, un one-woman-show d’Anne Roumanoff, au Théâtre Royal de Mons (Belgique) le 26 janvier 2019
  • Tout va bien ! au Casino de Paris les 29, 30 et 31 janvier 2019, puis à Auron, Retel, Royan, Montpellier, Roche-la-Molière, Outreau et dans plein d’autres villes françaises toute l’année. Toutes les dates sont disponibles sur le site officiel de l’humoriste

Luigi Lattuca

Rédacteur / Editor chez Bulles de Culture
Journaliste culturel fasciné par les comportements humains, aimant se retrouver défendant le ciné en solo et se délectant aussi de séries télé et d'essais percutants.

TOP 3 TV : "Desperate Housewives" (2004-2012), "Revenge" (2011-2015), "2 Broke Girls" (2011-...)
TOP 3 Cinéma : "Batman, le défi" (1992), "La Belle et la Bête" (1991), "8 Femmes" (2002)
TOP 3 Littérature : "Le bilan de l'intelligence" (1935) de Paul Valéry, "Robert des noms propres" (2002) d'Amélie Nothomb, "A nous deux, Paris !" (2012) de Benoît Duteurtre

Site personnel : Les caprices de Luigi

Les derniers articles par Luigi Lattuca (tout voir)

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.